Le choix de la France : une démarche concertée et contractuelle

 

Afin que les partenaires s’approprient les enjeux de Natura 2000, la France a choisi la concertation pour mettre en œuvre cette démarche. Citoyens, élus, agriculteurs, forestiers, chasseurs, pêcheurs, propriétaires terriens, associations, usagers et experts sont largement associés à la gestion de chaque site.

Un Comité de Pilotage (COPIL) est ainsi constitué pour chaque site, pour permettre le débat entre les différents partis. Créé par arrêté préfectoral, et présidé par un élu local, il regroupe l’ensemble des acteurs locaux concernés par le site.

 

 

 

 

Il conduit l’élaboration du Document d’Objectifs (DOCOB) du site, suit sa mise en oeuvre après l’approbation par le préfet, et organise la gestion du site.

 

 

Le DOCOB est un document de référence, qui identifie les enjeux de conservation du site, fixe les objectifs et définit les mesures qui peuvent contribuer à la préservation des espèces et habitats à l’origine de la création du site.

 

Le comité de pilotage choisit une structure porteuse qui est chargée de la réalisation du document d’objectifs et de l’animation du site.

 

La mise en œuvre du DOCOB passe par une participation active des acteurs locaux à travers différents outils contractuels de gestion :

  • les contrats Natura 2000

  • les mesures agro-environnementales et climatiques

  • la charte Natura 2000