FR9400581 Etang de Palo et cordon dunaire

Le site de l’étang de Palo est situé sur la côte orientale à 100 km au sud de Bastia, et est entouré de zones humides, temporairement en contact avec la mer grâce à un grau semi-naturel situé à l’extrêmité sud du lido sableux et ouvert épisodiquement par un pêcheur.
Cet étang est apparu il y a environ 6000 ans par isolement d’une dépression côtière par un cordon sableux issu du charriage de matériaux détritiques lors de la remontée de la mer pendant le réchauffement climatique post glaciaire.
La nature des sols étant hétérogène sur le site, on distingue 5 ensembles géomorphologiques : le plan d’eau, les sols caillouteux, les sols limoneux, les marécages et le cordon littoral sableux.
Ce site possède une grande diversité d’habitats d’eau saumâtre d’intérêt européen avec une lagune (habitat prioritaire), des marais périphériques, des cordons dunaires avec un magnifique peuplement de Genet de l’Etna… La végétation qu’on y trouve est très diversifiée et correspond à la végétation des étangs et des paysages de côte orientale. Cette végétation est étroitement dépendante des caractéristiques hydrologiques et pédologiques qui résultent des confrontations entre les milieux terrestres et marins.

L’intérêt patrimonial de ce site repose sur le fait qu’il n’a presque pas été modifié par l’homme (en dehors de l’ouverture créée par le pêcheur), qu’il n’y a pas de pollution significative et que les techniques aquacoles utilisées ne sont pas susceptibles de perturber l’équilibre biologique ou physico-chimique des étangs. De plus, la lagune est préservée, non menacée par les activités présentes dans son bassin versant, et constitue un bon témoin d’écosystème lagunaire méditerranéen non perturbé. La façade littorale de Palo présente 2,5 kilomètres de rivages non-urbanisé, totalement vierge de construction sur plusieurs centaines de mètres de profondeur. C’est l’un des principaux sites de littoral sableux encore sauvage en Corse. On y compte quelques espèces rares comme la Kosteletzkya pentacarpos, la Genista aetnensis et le Quercus Robur. Cependant, l’inventaire floristique est précis en ce qui concerne la dune et les rives de l’étang, mais on recense seulement quelques observations fragmentaires pour les autres milieux.
On note également une diversité des biotopes très variée et permet à des espèces dont les exigences sont différentes de fréquenter un espace relativement restreint. Ce site est notamment privilégié par les tortues : on y trouve un exceptionnel peuplement de cistudes d’Europe et de tortue d’Hermann, toutes deux inscrites en annexe II de la directive « Habitats ». Le site n’est pas particulièrement intéressant pour son avifaune mais la taille de la zone humide permet toutefois d’observer des espèces d’oiseaux variées.

Le document d’objectif a été réalisé en 2004 par l’Agence pour la Gestion de Espaces Naturels de la Corse.

 

 

 

Directive UE : Habitats

Département : Haute-Corse

Superficie : 218 Ha

Communes : Serra di Fium’orbu et Ventiseri

Strucure porteuse : Etat

Opérateur DOCOB : Conservatoire du littoral

Date approbation DOCOB : -

Structure animatrice : -

Suivi assuré par : DDTM Haute-Corse

 

Téléchargements

Formulaire Standard de Données (FSD)

Cartographie

Arrêté ministeriel désignation

Annexe arrêté ministeriel désignation

Approbation COPIL

Document d'objectifs