FR9412004 Haute vallée du Fango

Le site de la haute vallée du Fango se situe sur la commune de Manso, en Haute-Corse. Sa superficie est de 1277 hectares et est entièrement comprise dans le Parc Naturel Régional de Corse. Il a été désigné Zone de Protection Spéciale en raison de la présence de 3 oiseaux d’intérêt communautaire, et en particulier le gypaète barbu, qui est une espèce prioritaire. C’est une vallée isolée (donc tranquille), qui offre les caractéristiques favorables à la reproduction du gypaète barbu, notamment grâce à ses nombreuses falaises.

La population de gypaète barbu de corse est composée de 7 couples, ce qui représente un effectif faible mais une densité néanmoins élevée dans son ensemble. Elle évolue dans un contexte draconien de facteurs naturel. Elle n’est d’ailleurs pas à l’abri d’une extinction en Corse. Peu de couples assurent la reproduction et les cas de mortalité des poussins au nid et de désertation des territoires résultent principalement du manque de nourriture. Sur ce site, on recense un couple de gypaète réputé le plus productif de Corse même si sa productivité reste faible. Le couple paraît un peu moins subir les phénomènes de fragilités que sur l’ensemble des autres territoires.

On trouve également sur ce site l’aigle royal et la sitelle corse, en tant qu’espèce inscrite en annexe I de la diective « oiseaux ».

L’aigle royal est une espèce prédatrice et charognarde, ayant une fécondité faible (2 jeunes/couple/an). La population corse n’est pas isolée. Son effectif est faible, mais tout de même en augmentation considérable. La population en 2011 était de 59 couple, ce qui représente une densité élevée. La reproductivité de la population corse est plus faible que celle des populations continentales, leurs ressources alimentaires sont plus faibles également. Néanmoins son contexte est plus favorable que celui du gypaète barbu, puisque sa probabilité d’extinction est moins élevée. Sur ce site, on recense un couple qui donne naissance à un petit par an, qui s’envolera entre juin et août. Cette espèce est sensible à l’aménagement de sites d’escalade, aux survols des aéronefs sur son site de reproduction, ainsi qu’a la fermeture du milieu puisque ce dernier chasse en milieu ouvert. Il ne souffre pas de problème particulier mais aucun suivi n’a été réalisé.

La sittelle corse est une espèce insulaire occupant essentiellement les forêts de conifères de l’intérieur entre 800 et 1800 mètres d’altitude. Le pin laricio constitue son principal habitat. Cet habitat endémique de la Corse est considéré comme prioritaire en Europe. La sittelle se nourrit de ses graines, qui constituent sa principale ressource alimentaire. Elle est inscrite vulnérable sur la liste rouge UICN et celle des espèces menacées en France, en raison de la perte de 10 % de son territoire ces dernières années à cause d’incendies et de coupes qui ont eu lieu en Corse. Sur ce site, on compte 9 à 16 couples présents. Tout comme l’autour des palombes, qui fréquente également ce site, cette population fait l’objet d’un suivi du PNRC.

 

Directive UE : Oiseaux

Département : Haute-Corse

Superficie : 1277 Ha

Communes : Manso

Strucure porteuse : Parc Naturel Régional Corse

Opérateur DOCOB : Centre Régional de la Propriété Forestière

Date approbation DOCOB : 05/06/2009

Structure animatrice : Parc Naturel Régional Corse

Suivi assuré par :DREAL Corse

 

Téléchargements

Formulaire Standard de Données (FSD)

Arrêté création COPIL

Compte rendu COPIL 20/02/2009

Arrêté Approbation DOCOB

Document d'objectifs