La Cistude d'Europe (Emys orbicularis)

 REPTILE

http://corse.n2000.fr/sites/corse.n2000.fr/files/images/page/img_0964.jpg

Situation en Corse

En Corse, l’espèce est aujourd’hui peu menacée. Les populations les plus importantes sont concentrées sur la plaine orientale, autour des étangs de Biguglia, de la plaine d’Aléria, de Palo et de Gradugine. D’autres populations occupent les embouchures de rivières et d’autres zones humides du littoral ou de l’intérieur, à faible altitude.

Écologie et principaux habitats

La Cistude vit dans les zones humides aux eaux douces, calmes et bien ensoleillées. Elle peut également vivre dans les ruisseaux et rivières. Elle apprécie les fonds vaseux et la végétation aquatique abondante qui fournissent nourriture et abris en quantité. Elle est principalement carnivore et charognarde, s’alimentant d’invertébrés, de mollusques et crustacés aquatiques, d’oeufs, larves et de petits poissons morts ou malades. Elle a besoin de lieux mouillés en permanence aussi bien pour hiberner que pour estiver. C’est un animal très discret et craintif. Il recherche des milieux où le dérangement par l’homme est faible et dont la végétation en berge garantit une certaine sécurité face aux prédateurs terrestres. La Cistude atteint sa maturité sexuelle entre 8 et 18 ans.

Menaces

▪ Destruction des zones humides ou salinisation
▪ Utilisation de pesticides
▪ Creusement de puits ou de mares aux rives verticales
▪ Prédation des œufs et des juvéniles par de nombreux animaux (renards, pies, putois, corbeaux, hérons, fouines, hérissons, rats, sangliers, etc).

Mesures de gestion

▪ Éviter de cimenter les berges et laisser les rives en terre et en pente douce, nécessaires pour remonter les plans d’eau et creuser les terriers
▪ Limiter les intrants dans le point d’eau, proscrire l’utilisation d’herbicides
▪ Conserver une surface suffisante de végétation aquatique
▪ Ne pas effectuer de travail du sol sur les sites de ponte identifiés
▪ Conserver le milieu terrestre proche du point d’eau ouvert par la fauche ou le pâturage
▪ Interdiction de la pêcher
▪ Maximiser la surface de contact entre l’eau et la roselière
▪ Effectuer le curage des canaux aux périodes d’activité des animaux (avril à octobre)

Statut de protection

► Au niveau international :annexe II de la Convention de Berne

► Au niveau européen :annexe II de la directive « Habitats »

► Au niveau national :arrêté ministériel du 19 novembre 2007 & liste rouge des espèces menacées de France

Documents utiles :

Fiche INPN Cistude d'Europe