Le Grand Rhinolophe (Rhinolophus Ferrumequinum)


http://corse.n2000.fr/sites/corse.n2000.fr/files/images/page/grand_rhinolophe.jpg

Description et situation en Corse

Le Grand Rhinolophe est le plus grand des Rhinolophes européens avec une taille augmentant de l'ouest vers l'est de l'Europe. A l'image du Petit Rhinolophe, il hiberne suspendu, enveloppé dans ses ailes, lui donnant l'aspect d'un cocon.
C'est unes espèce assez courante en Corse avec un effectif tout de même inférieur au millier d'individus, 5 gites de reproduction connus ainsi que 2 gîtes d'hibernation (d'environ 250 individus).

Caractéristiques et activité

Le Grand Rhinolophe entre en hibernation de septembre-octobre à avril en fonction des conditions climatiques. En effet, la léthargie peut être interrompue si la température se radoucit, permettant la chasse aux insectes. Espèce sédentaire, 20 ) 30 kms peuvent séparer les gîtes d'hiver à ceux d'été.
Dès la tombée de la nuit, l'espèce s'envole directement du gîte diurne à la zone de chasse ; plus la colonie est importante, plus la zone de chasse est éloignée.
L'espèce est très fidèle à ses gîtes de reproduction et d'hivernage, en particulier les femelles. Pour se reproduire, le Grand Rhinolophe peut occuper greniers, bâtiments, toitures mais aussi galeries de mine et caves : les femelles forment des colonies plus ou moins importantes. Les mise-bas interviennent di mi-juin à mi-juillet, où un seul petit est mis au monde chaque année. Ce dernier deviendra indépendant au bout de 45 jours seulement. Avec leurs petits, les femelles peuvent s'accrocher en groupe serré et plus généralement, le Grand Rhinolophe forme régulièrement des colonies mixtes avec le Murin à oreilles échancrées.

Menaces potentielles et propositions de gestion

La disparition des gîtes de reproduction ou le dérangement des colonies (isolation des combles, rénovation des bâtiments...) ou encore l'éclairage nocturne peuvent nuire à l'espèce. Concernant les habitats, l'assèchement des zones humides et la modification des paysages liée à l'agriculture intensive peuvent altérer les habitats de cette espèce.
Il s'agit de proteger les gîtes de reproduction et d'hibernation en milieu souterrain, également de maintenir un paysage favorable au Grand Rhinolophe.