FR9400613 Cavités à chauves souris de Castifao-Muracciole-Olmeto di Tuda et Coggia-Temuli

Ce site Natura 2000 se compose en réalité de 4 sites éclatés :

 

Anciennes galeries de mines de Castifao :

Cette partie du site des cavités à chauve-souris se situe sur la partie basse du bassin de la Tartagine sur la commune de Castifao. Elle est constituée principalement de deux anciennes galeries de mines occupées par des populations de chauves souris présentant un intérêt patrimonial d’importance communautaire.

La végétation qu’on trouve aux alentours de cette ZSC est plutôt mésoméditerranéenne. Il n’y a pas d’habitats d’intérêt communautaire présents sur le site.

Ces anciennes mines constituent un lieu privilégié pour la faune qui accomplit une partie de son cycle de vie sous terre. Les représentants connus de ces espèces animales dans les cavités sont les chauves-souris, les rongeurs et les insectes.
Les deux galeries abritent 8 espèces de chiroptères dont 7 inscrites en annexe II et une inscrite en annexe IV. Parmi ces 8 chiroptères, 6 fréquentent les cavités fréquemment et 4 ont des caractères exceptionnels. Il s’agit du Grand Rhinolophe, de Grand Murin, du Murin de Capaccini et du Minioptère de Schreibers.

Les deux cavités remplissent un caractère rare en Corse puisque l’amplitude des températures annuelles des cavités permet d’avoir une température froide au moment de l’hibernation et chaude au moment des mises-bas. Ainsi, une colonie de trois espèces de chauve-souris différente, d’une population d’environ un millier d’individus, fréquentent régulièrement ces cavités. Ces anciennes cavités sont donc deux sites majeurs en Corse pour ces espèces.

 

Grotte marine de Coggia-Temuli :

La grotte marine de Coggia-Temuli se situe dans une anse du golf de Sagone au lieu dit Temuli, dans la commune de Coggia en Corse-du-Sud. Cette partie du site s’étend sur 2 hectares, constitués principalement d’une grotte marine occupée par une population de chauves-souris.

Cette ZSC comprend une surface marine et terrestre en périphérie de la grotte. Elle relève donc du Domaine Public Maritime. La zone n’étant pas exploitée par le tourisme, elle constitue un habitat d’intérêt communautaire.
De plus, on trouve dans cette grotte 5 espèces de chiroptères toutes inscrites en annexe II et IV de la directive « habitats ». Il s’agit du Grand murin, du Rhinolophe Euryale, du Minioptère de Schreibers, du Murin de Capaccini et du Murin à oreilles échancrées. Toutes ces espèces, à l’exception de ce dernier, fréquentent régulièrement la grotte.

La grotte marine de Coggia-temuli présente un intérêt chiroptérologique majeur pour la Corse. En effet, seules 5 colonies de parturition d’espèces troglophiles sont connues à ce jour en Corse. La grotte de Coggia-Temuli abrite une de ces colonies concentrant ainsi les femelles de toutes une micro-région.

 

Anciennes mines de Francone :

Situé sur le versant oriental au sud de la ligne centrale de crête du Cap Corse, à l’intérieur même du vaste et vertigineux défilé du Lancone, le site des anciennes mines de Francone se trouve sur la communauté d’Olmeta di Tuda à proximité de la D62 reliant Casatorra au Col de Santo Stéphano.

La superficie de ce site est de 4 hectares, constituée par deux cavités artificielles et occupées par des populations de chauves-souris présentant un intérêt patrimonial d’importance communautaire.

Le site comporte une végétation caractéristique de l’étage mésoméditerranéen et est fortement minéral en raison de la verticalité des pavés. Une flore caractéristique lui est associé.

Ces anciennes mines constituent un lieu privilégié pour les espèces adaptées au domaine souterrain et qui accomplissent une partie de leur cycle de vie sous terre. Six espèces de chiroptères, toutes inscrites en annexe II et/ou IV de la directive : le Minioptère de Schreibers, le Murin de Capaccini, le Grand Rhinolophe, le Rhinolophe Euryale, le Murin de Daudenton et le Petit Rhinolophe.

 

Tunnel de Muacciole :

La superficie de cette partie du site est 2,5 hectares, et est constituée principalement par une cavité artificielle, correspondant à un ancien tunnel ferroviaire occupé à présent par des populations de chauves-souris présentant un intérêt patrimonial d’importance communautaire.

Le tunnel de Muracciole constitue un lieux privilégié pour les espèces animales adaptées au domaine souterrain et qui accomplissent une partie de leur cycle de vie sous terre. Les chauves-souris sont ainsi les principales représentantes de cette cavité. On y compte 3 espèces de chauves-souris, toutes inscrites en annexe II ou IV : le Minioptère de Schreibers (peu courant en Corse), le Grand Rhinolophe (assez courant en Corse), et le petit Rhinolophe, (courant en corse).

Ces espèces fréquentent régulièrement la cavité toute l’année avec un certaine affluence en période d’hibernation. Seul le Minioptère à une colonie permanente sur le site, et les grand et petit rhinollophes occupe la cavité pour leur hibernation. Cependant, la présence exceptionnelle du Minioptère et remaquable du petit Rhinolophe confère au site un intérêt chiroptérologique majeur en Corse.

Directive UE : Habitats

Département : Site inter-départemental

Superficie : 21 Ha

Communes : Castifao, Coggia, Muracciole et Olmeta di Tuda

Strucure porteuse : Etat

Opérateur DOCOB : Groupe Chiroptères Corse

Date approbation DOCOB : -

Structure animatrice : Groupe Chiroptères Corse

Suivi assuré par : DREAL Corse

 

Téléchargements

Formulaire Standard de Données (FSD)

Arrêté ministeriel de désignation

Cartographie

Cartographie 1-4

Cartographie 2-4

Cartographie 3-4

Cartographie 4-4

Document d'objectifs